Émission RCF Radio Dialogue avec Benito Pelegrín:

https://rcf.fr/culture/christelle-abinasr-concert-tango-pour-le-vendredi-4-octobre-2019?fbclid=IwAR2i7PjF6po39pPHmRPVktzlxtyiMvhzna2Xgz8lqXH4PE4LtHPV3pfw6RI

Interview réalisée par Frédéric Isoletta pour le journal Zibeline:

https://www.journalzibeline.fr/programme/christelle-abinasr-2/?fbclid=IwAR1NLP8gO3YVEPrKle4SJI-nVEohfNwuVFJSnuILgQdLXbvUhjYJ8weC1W0

Les Chroniques de Benito Pelegrín:

En parlant du disque " Astor Piazzolla, la musique de Buenos Aires", label Disques Fy & du Solstice

"...Il sert, en effet, un compositeur, mais disserte avec sensibilité, avec douceur, nostalgie, l’air de rien, sur un air, celui de Buenos Aires, qui veut dire, les ‘Bons Airs’ en espagnol. C’est l’expression d’une âme, d’un compositeur, d’un pays, d’une ville : un éternel exil, dirais-je dans lequel nous pouvons nous reconnaître, gens d’ici et d’ailleurs..."

https://benitopelegrin-chroniques.blogspot.com

"...Des arrangements pour piano des oeuvres d’ Astor Piazzolla sont plutôt rares à trouver dans l'offre discographique. Un certain facteur de rareté profite à la nouvelle production de la pianiste française Christelle Abinasr. Même si la musique de l'Argentin sonne avec des ensembles, avec la guitare ou le bandonéon, elle sonne aussi bien sur le Steinway (...)Christelle Abinasr s'est vraiment appropriée la musique de Piazzolla, son intuition des atmosphères les réalise avec les tempos adéquats, une dynamique phénoménale et une riche palette de couleur... "

5 croches Pizzicato, Rémy Franck.

Traduction de l' Allemand

https://www.pizzicato.lu/unbequemer-piazzolla/

" ... Il faut dire que dans la chapelle Saint-Quentin à l'acoustique capricieuse, Christelle Abinasr, une jeune pianiste ne se départait pas d'une belle aisance doublée d'une autorité impressionnante dans le dialogue incessant qu'elle soutenait avec le violon... "

Claude Taelman, La Provence

"...Le disque propose des arrangements pour piano par Kyoko Yamamoto du Libertango (1973) : Allegro giustoso de la Séria del Angel et de la Tangosuite (1983) comprenant trois tangos très contrastés : 1. Decido, 2. Andante rubato, melancolico, 3. Allegro que Christelle Abinasr interprète avec une grande finesse au piano Steinway. La troisième partie concerne des Préludes inspirés par la danse (tango, valse) et écrits par Astor Piazzolla en 1987, vers la fin de sa vie. La pianiste, en parfaite symbiose avec les intentions du compositeur, s’impose par son jeu précis, son sens des tempi justes et des atmosphères subtiles. Il en est de même pour Adios Nonino concernant la disparition de son père et Oblivion pour le film Henri IV (d’après Pirandello). Cette réalisation illustre l’évolution esthétique du tango, ses différentes formes et atmosphères (cf. analyses de Lionel Pons) : musique d’ambiance hors pair, haute en couleurs, baignée de tendresse et de lumière, faisant résonner l’âme argentine dans tous ses états." Edith Weber, L'Education Musicale.

"L'association Musiques & culture reçoit régulièrement des artistes de grande renommée. C'était à nouveau le cas dimanche avec la pianiste Christelle Abinasr, l'une des plus talentueuses de sa génération.

Geste incisif, jeu extraordinairement viril, l'artiste a interprété des pièces romantiques d'une grande puissance évocatrice.     Le programme comprenait une pièce de Liszt ( la Vallée d'Obermann), les 6 Klavierstücke opus 118 de Brahms  et le Carnaval opus 9 de Schumann..." La Provence

 

"Christelle Abinasr est de ces pianistes qui savent donner le frisson et tirer les larmes. Son récital consacré à Astor Piazzolla, donné dans le cadre des Jeudis de Musicatreize, en a été la preuve. Son travail approfondi sur le compositeur et bandéoniste argentin, sur son œuvre pour piano et des transcriptions à l’instrument, a abouti à la parution récente d’un disque chez Fy & Solstice. C’est une large part du programme de son enregistrement qu’on a découvert le 16 novembre dans la salle de concert Musicatreize à Marseille. Dans des Préludes pour piano ou des transcriptions de standards tels qu’Adios Nonino, Libertango, Milonga del Angel ou la Muerte del Angel, Oblivion… c’est un véritable orchestre qu’on a cru percevoir, dessiné par des doigts d’illusionniste. C’est tout un travail sur les sonorités qu’on a entendu, de la plénitude hâlée d’un quintette originel à l’intime souplesse d’un phrasé suspendu, comme joué par un bandonéon dialoguant avec un violon complice, chaloupant au rythme enivrant du tango, ou au tempo haletant d’un contrepoint dense, martelé… Voilà un piano qui sait respirer… parfois bouleversant ..." Jacques Freschel, Zibeline n°113

Emission "En pistes"sur France Musique par Rodolphe Bruneau-Boulmier et Emilie Munera:

https://www.francemusique.fr/emissions/en-pistes/en-pistes-du-jeudi-6-avril-2017-33075

"...L’album reprend une série de préludes, autant d’ambiances et d’émotions entre lesquels notre cœur et notre corps balancent, sec et fruité, ferveur et douceur, tempéré et flamboyant, suave et piquant. Le tango c’est le paradoxe argentin dans toute sa magnificence et Christelle Abinasr entretient et renouvelle à sa manière cette extravagance, cette étrangeté de l’âme argentine..." Isabelle Kévorkian

" ...La pianiste franco- libanaise Christelle Abinasr a choisi des oeuvres liées au capital Argentin. Les trois Préludes composés pour le piano et les autres oeuvres magnifiquement transcrites sont interprétées avec style et caractère."

Jan de Kruiff, critique du disque Astor Piazzolla, la musique de Buenos Aires / Label Solstice
Traduction du Néerlandais

https://musicalifeiten.nl/cd-recensies/462-p/12471-piazzolla-musique-de-buenos-aires-la-abinasr.html

" Christelle Abinasr a conquis le public de Musiques & Culture ce dimanche par son incroyable vitalité dans l'interprétation des pièces d' Astor Piazzolla, compositeur et bandonéoniste argentin connu pour ses tangos reconnaissables entre tous. Dans son récital, cette artiste talentueuse et généreuse raconte le cheminement du compositeur, ses coups de coeur et ses doutes, ses rencontres déterminantes (notamment avec Nadia Boulanger qui l'encourage à poursuivre dans la voie du tango)..." La tribune

More

" ...Christelle Abinasr is an accomplished classical pianist with a very personal approach to Piazzolla’s music, delicate, energetic and powerful. She recreates Piazzolla’s idioms, those he had learnt listening to the old tango guard, with great ability and insight. The slower songs emphasize melancholy through a lyrical voice. Other offer gritty rhythms and harsh pointed melodies, a whole range of emotional sounds, combining a rich texture. She performs in a way that respects tradition while adding her personal classical touch. It is inconceivable that there will ever be a last tango either in Paris or Buenos Aires..."

María Susana Azzi, Cultural Anthroplogist and member of the Astor Piazzolla Foundation

Buenos Aires, June 2017

More

Follow me

  • Black Instagram Icon
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Facebook Icône
  • Black YouTube Icon
  • Black Spotify Icon
  • Black Amazon Icon
  • 26606
  • icone-contact

 © 2019 by Christelle ABINASR https://www.christelleabinasr.com                  

 Crédit Photos: Paul TOSI

 FRANCE